Château d'Aigueville, Châteauneuf-du-Pape
Château d'Aigueville blanc Côtes du Rhône AC
Château d'Aigueville blanc Côtes du Rhône AC voir la fiche produit
  • m
Château d'Aigueville Massif d'Uchaux Côtes du Rhône Villages AC
Château d'Aigueville Massif d'Uchaux Côtes du Rhône Villages AC voir la fiche produit
  • m
Château d'Aigueville rosé Côtes du Rhône AC
Château d'Aigueville rosé Côtes du Rhône AC voir la fiche produit
    Château d'Aigueville rouge Côtes du Rhône AC
    Château d'Aigueville rouge Côtes du Rhône AC voir la fiche produit
      Huile d'olive du Château d'Aigueville
      Huile d'olive du Château d'Aigueville voir la fiche produit
        prevnext

        Château d'Aigueville


        Révélation d’un terroir d’exception
        Possédé par les familles Arène et De la Paillonne pendant plusieurs générations, le Château d’Aigueville étend ses vignes autour d’une belle maison de maître bâtie au XIXe siècle. En 2010, après 50 ans de solides relations commerciales, les propriétaires vendent le domaine au Groupe Schenk.
        Les vignes d’Aigueville s’étendent entre Sérignan et Uchaux, villages du territoire d’Aygues Ouvèze, et Orange, la cité des princes. Pour l’essentiel classé en Côtes du Rhône Villages et Côtes du Rhône, le domaine compte 92 ha en cépages rouges, 8 ha en cépages blancs, 20 ha de bois et d’oliveraies. Les plus anciennes vignes ont près de 80 ans.
        Les ceps d'Aigueville plongent dans un sol d’argile rouge et de grès silico-calcaires, recouverts de galets blonds et quartzeux pareils à ceux des Châteauneuf-du-Pape. Né il y a près de 100 millions d'années, ce substrat unique en Côtes du Rhône méridionales favorise le mûrissement optimal des cépages, sous un climat sec et ensoleillé.

        Cultiver, c'est prendre soin... 
        André Gay, Daniel et Frédéric Coulon ont choisi de révéler la sincérité de ce terroir exceptionnel. Un encépagement rigoureusement réfléchi et restructuré, des palissages retravaillés pour tirer le meilleur du soleil, une méthode culturale raisonnée et de nouveaux équipements viticoles aboutissent aujourd’hui à des raisins de grande qualité.

        L'art de l'assemblage... 
        Pour les rouges, les cépages sont d’abord mis en cuvaison thermo-régulée. Un suivi attentif assure l'extraction en finesse des tannins et de la couleur. Après décuvage, pressurage et un assemblage étudié, la structure aromatique des vins est parachevée par la fermentation malolactique et un élevage de quelques mois en cuves béton. Pour les blancs et rosés, les cépages sont pressurés directement après la récolte, puis vinifiés séparément. La fermentation alcoolique longue dans des cuves inox à température contrôlée (ou béton pour le rosé) préserve les arômes naturels. L’élevage sur lie fine donne à ce bouquet de l’intensité. Les dégustations guident l’assemblage des cuves.