Groupe Schenk


Un groupe suisse à la taille européenne

Il fallait l’audace et le culot d’un homme comme Arnold Schenk, esprit véritablement visionnaire, pour prétendre, en 1893, bâtir à partir de Rolle en Suisse, un groupe actif sur le marché européen du vin. Construite sur un concept alors entièrement nouveau, l’œuvre sera poursuivie et développée avec succès sous la conduite de dirigeants fidèles à la philosophie et aux principes du fondateur.  

Dès l’origine, la stratégie passe par la création de sociétés filiales, implantées en fonction de leurs situations géographiques et potentialités économiques. Ainsi SCHENK ITALIA, basée à Bolzano (Tyrol du Sud) et, pour l’Espagne, les BODEGAS MURVIEDRO, établies dans la province de Valencia,  sont constituées en pôles de sélection et d’achat de vins  dans les régions viticoles de leurs pays respectifs. Après embouteillage et conditionnement d’une vaste gamme de produits sous les marques des deux firmes, les vins sont exportés dans tous les pays européens. Tant SCHENK ITALIA que  BODEGAS MURVIEDRO figurent aujourd’hui aux premières places des exportateurs dans leurs pays respectifs. En France, le groupe est présent en Bourgogne avec HENRI DE VILLAMONT, à Savigny-lès-Beaune. La maison possède plusieurs hectares de vignobles. Elle commercialise et exporte ses crus dans le monde entier. A Bordeaux, le rôle de VEYRET LATOUR s’inscrit dans la tradition des grands négoces de la cité girondine. En Allemagne, SCHENK DEUTSCHLAND, située à Baden-Baden, a conquis d’importantes parts de marché dans tous les secteurs (négoce et grande distribution). Elle s’est imposée dans tout le pays comme l’un des acteurs majeurs de la plate-forme vinicole. Pour leur part, SCHENK BENELUX, à Bruxelles,et BUCKINGHAM SCHENK, à Londres, développent des activités similaires. Mentionnons enfin la prise de participation récente dans le CASTELLO DI QUERCETO, en Toscane et l'acquisition du Château d'Aigueville dans les Côtes du Rhône qui ajoutent deux superbes domaines au blason du groupe.

Il faut réserver enfin un chapitre particulier aux exploitations acquises par le groupe en Suisse. Dans la plupart des cas, il s’agit de maisons renommées, jouissant d’une grande notoriété, dont la succession n’était pas assurée. C’est le cas d'Obrist, à Vevey, Maurice Gay et du Domaine du Mont d’Or, à Sion, de Bolle,  à Morges et d’Henri Badoux, à Aigle. Leur apport en vignobles de grands crus réputés révèle la place toujours grandissante occupée par le groupe Schenk sur la carte de nos terroirs. N’oublions pas enfin que, dès son origine, le groupe disposait des précieux atouts de SCHENK SA, filiale née dans le berceau de l’empire.